Le Telegraphe se met à nu

Le temps d'une soirée, le Telegraphe prend la nudité à bras-le-corps ! Et se transforme en club, avec des codes spécifiques, à la fois musical et... Vestimentaire !


Deux projections, pour commencer : Entre matière/corps et Géographie du corps, deux courts-métrages de Pascaline Richtarch-Castellani qui interrogent le corps à travers le cadre. Avant de laisser place à un atelier de dessin vivant, mené par Sarah Cassenti : Nönude, la nuit, c'est un espace d'expérimentations passant par le corps sexué, le mouvement et la scénographie. Au son enivrant du DJ, les lumières se tamisent, les corps s'éveillent... 

Apportez votre matériel et dessinez ce qui devant vos yeux s'animent. Laissez-vous emporter par la musique, entraîner par la danse... Et participez à une soirée hors du commun, expérimentale et mouvante, associant dessin et spectacle vivant.

sam  12  oct 20h30
clubbing - Projection - performance
Le Telegraphe se met à nu
Partager