Bas les masques ! Alexandre Jardin

y'a de l'humain dans l'air, rencontre et signature

Gratuit /
Inscription
Gratuit /
Inscription

Alexandre Jardin passe aux aveux : voilà trente ans qu'il se pare, roman après roman, de costumes par lui seul forgés, pour lui seuls brodés, pour échapper à un réel trop douloureux. Du Zèbre à L'Île des Gauchers, du Zubial au Roman des Jardin, l'écrivain, dans une farandole de livres, se fantasmait passionné, en bon dignitaire d'une lignée extraordinaire... Dans Le Roman vrai d'Alexandre, paru aux Éditions de L'Observatoire en juin dernier, l'auteur prend un nouveau départ : il y déverse toute une vie de chimères, entièrement romancées, comme des refuges devenus pièges, année après année...


Entre réalité et fiction, vérité et mensonge, les frontières sont troubles, en littérature comme dans la vie. Qui peut prétendre "être vrai" ? Qui peut se targuer n'avoir jamais eu recours à l'illusoire, pour se protéger, se travestir, se réinventer ? Le mensonge, un remède à nos souffrances ? 

Aux côtés d'Alexandre Jardin, le Telegraphe abaisse son masque et se met à nu.

© Audrey Dufert