Aïe mes aïeux !

congrès

L’École des Sages est née de la création du Telegraphe, offrant à Marion Kaplan un espace de communication idéal. Aujourd’hui s'ouvrent ses dialogues : 2 jours consacrés à une thématique, à raison de 4 rendez-vous par an.

Le second abordera les liens transgénérationnels . Qui dit dialogue dit intimité, et c’est bien le choix fait pour ce congrès limité à 100 places, aux côtés d'intervenants des plus riches : Eduard Van Den Bogaert et Judith Blondiau, Rav Benchetrit, Patrick Veret, Maurice Bessoudo, Sophie Varanfrain, Coline D'Aubret et Somchay Inthavong

Si nous pouvons nous offrir des parenthèses de respiration et les clés de notre mieux‑être, nous le ferons à travers ce second dialogue. L’École des Sages n’aura jamais la prétention de tout guérir, mais si nous pouvions atteindre une certaine distance avec nos pollutions psychiques, notre pari sera gagné.