Chloé Poizat

Chloé Poizat

résidence

Artiste plasticienne, Chloé Poizat est née en 1970. Elle vit à Paris, travaille au Pré-Saint-Gervais et est représentée par la Galerie 22,48 m2.

L’ensemble du travail de Chloé Poizat traite de disparition, des êtres, des choses et des lieux, de mondes invisibles et de métamorphose. Elle entretient un lien particulier avec la fiction, la littérature, le cinéma de genre, et défini son travail avec le mot valise "Horrifique-Merveilleux", inspiré par la lecture des œuvres de Marcel Schwob. Parmi ses terrains d’exploration se trouvent les cultures autochtones, l’animisme et les mythes, l’archéologie, la botanique et la minéralogie, les pratiques créatrices spontanées comme l’art brut, le dessin automatique et spirite, les chants et danses rituels. Sa pratique multiforme fait dialoguer dessins, peintures, collages, sculptures, photographies et sons, créant ainsi des narrations parcellaires et des mondes mystérieux où le grotesque, le rêve et l’étrange sont omniprésents et que certains nomment "Inquiétante étrangeté". Une part de son travail prend également forme à travers l’édition, avec des artzines, des livres ou des multiples.

Après avoir expérimenté différentes techniques de l’estampe, Chloé Poizat s’essayera pour la première fois à la lithographie avec Mario Ferreri tout au long de sa semaine de résidence.